Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Héloïse BOUDON

Héloïse BOUDON

Équipe
Héloïse BOUDON
Chercheuse post-doctorante au sein de la chaire d’enseignement et de recherche Audiovisuel & Numérique de l’université Paris 2 Panthéon-Assas.

Les travaux d’Héloïse Boudon portent sur la fonction d’opérateur des séries télévisées dans la sphère publique ainsi que sur leur rôle actif à la construction des problèmes publics. Elle développe également une approche interactionniste en étudiant les recompositions professionnelles des «mondes de l’art» de la création audiovisuelle et examine les régimes d’engagement de leurs acteurs et du public. Membre de la chaire d’enseignement et de recherche Audiovisuel & Numérique, ses recherches s’intéressent également aux usages des plateformes audiovisuelles ainsi qu’à la circulation des formats et à la production de contenus nativement transnationaux.

Thèse

« Vies privées, problèmes publics : la nouvelle dramaturgie des séries télévisées françaises », sous la direction de Valérie Devillard (Université Panthéon-Assas), soutenue le 4 décembre 2017 à l’université Paris 2 Panthéon-Assas.
Jury : M. Tristan Mattelart (Université Paris 2 Panthéon-Assas, président), Mme Caroline Ollivier-Yaniv (Université Paris-Est Créteil, rapporteur), Mme Sarah Sepulchre (Université Catholique de Louvain, rapporteur), M. Stéphane Benassi (Université de Lille).
Résumé : Ce travail de recherche porte sur la mise en scène et mise en visibilité des problèmes publics et débats de société dans les séries et feuilletons télévisés français. Le terrain mobilise un corpus de quatre séries françaises, deux de service public et deux de la chaîne payante Canal+. Au travers d'une double approche, nous envisageons le rôle de ces productions dans la sphère publique française ainsi que les enjeux différenciés qu'elles revêtent. D'une part, certaines endossent une fonction de lien social et de consolidation des valeurs de la société française, en élaborant des mises en scène traitant de débats de société ou de questions de moeurs et en offrant au téléspectateur-citoyen l'accès à ces problématiques. D'autre part certaines de ces productions peuvent être envisagées comme une tribune alternative permettant à des acteurs engagés de relayer des revendications et d'accéder à la visibilité de la scène médiatisée. La série s'érige alors en « opérateur de la visibilité » au service d'entrepreneurs de cause et devient partie intégrante des processus de construction des problèmes publics dans les arènes publiques françaises.

Thèmes de recherche

Séries télévisées ; production audiovisuelle ; plateformes audiovisuelles ; problèmes publics ; usages des plateformes

Formation

  • 2017 : DOCTORAT en Sciences de l'information et de la communication (71ème section), Université Panthéon-Assas
    Mention très honorable et félicitations du jury à l'unanimité
  • 2011 : MASTER 2 RECHERCHE mention « Médias, langages et sociétés », Université Panthéon-Assas
    Major de l'Université Panthéon-Assas
  • 2010 : MASTER 1 « Information-Communication », Université Panthéon-Assas

Interventions

  • « Appréhender « l’histoire naturelle » d’une série télévisée par des méthodologies croisées », séminaire Corpus à l’œuvre, Cérep, Université Reims Champagne-Ardenne, 2019.
  • « La fictionnalisation d’un fait divers : un opérateur de contestation. Le cas de la série When they see us sur Netflix », 4ème Journée des Libertés, Université Paris Sorbonne, France, 2019.
  • « « Ce qu’ils regardent, ça nous regarde tous » : les plateformes numériques aux prises avec l'encadrement des publics », IAMCR post conference 2019 « Communication and Cultural Digital Platforms », Université Carlos III – Madrid, Espagne – co-auteur : Virginie Sonet, 2019.
  • « Trepalium : quand une série dystopique participe de la dramaturgie des problèmes publics », Congrès international de l'Association Française de Sciences Politiques, Sciences Po Bordeaux, France, 2019.
  • « Initier le débat citoyen et l'action collection grâce au transmedia storytelling : le cas du feuilleton Plus belle la vie », colloque international Le transmédia à l'épreuve du réel, Université Catholique de Louvain, Belgique, 2019.
  • « Discours de la créativité et créativité dans les discours : regard communicationnel sur la créativité dans les organisations », invitation à participer au panel, congrès international de la SFSIC, MSH Paris Nord, France, 2018.
  • « Les feuilletons et séries télévisés au regard de la sociologie des problèmes publics », séminaire doctoral GIRCAM-LASCO, Université Catholique de Louvain, Belgique, 2018.
  • « Recréer un accompagnement de la réception au sein dispositifs de visionnage asynchrone. Le cas de la série 13 Reasons Why sur Netflix », journée d'étude « Publics des plateformes », GREPs, Université Sorbonne-Nouvelle, co-auteur : Virginie Sonet, 2018.
  • « La figure du bourreau dans la série 13 Reasons Why : du problème public au renversement du paradigme de la déviance », séminaire « Genre et médias », CARISM, Université Panthéon-Assas, 2018.
  • « Du feuilleton populaire à la communication publique : les campagnes de prévention dans Plus belle la vie », journée d'étude « Pratiques imageantes », LPCAM – UFR SITEC, Université Paris Nanterre, 2018.
  • « Les enjeux politiques et culturels du label Création Originale », colloque international The Cultural and Political Impact of Canal + on French Society, Université de Newcastle, Grande-Bretagne – co-auteurs : Jérôme David et Virginie Sonet, 2017.
  • « Engrenages : une série laboratoire pour Canal + », colloque international Troubles en série, Université Paris Nanterre, France, 2017.
  • « L'introduction de la fonction de showrunner dans la production audiovisuelle française : entre rationalisation du processus d'écriture et industrialisation de la filière », Master Class « Production audiovisuelle et digitale », Chaire Audiovisuel & Numérique, Université Panthéon-Assas, 2017.
  • « Police et justice en séries : les séries TV comme matériau de recherche. Mise en scène de la profession policière dans les séries Engrenages et Braquo », colloque international Médias et travail, Université de Lausanne, Suisse, 2016.
  • « L'adaptation transculturelle d'une série télévisée : le cas des Invincibles », table-ronde « Formats et nouvelles écritures », Chaire Audiovisuel & Numérique, Université Panthéon-Assas, 2014.
  • « Les Invincibles, de Montréal à Strasbourg », colloque international Télé en séries, Université de Montréal, Canada – co-auteur : Katharina Niemeyer, 2014.
  • « Publics et contre-publics dans la série télévisée Engrenages », journée d'étude « Publics en mouvement », CARISM, Université Panthéon-Assas, 2014.
  • « La mise en visibilité d'un problème public dans une série télévisée : Reporters et l'affaire Karachi », séminaire doctoral « Quand les images viennent à nous », COSTECH-GRIPIC-CARISM, Université de technologie de Compiègne, 2013.

Publications principales

  • « Du feuilleton populaire à la télévision cérémonielle : quand Plus belle la vie rend hommage aux victimes des attentats », Le Temps des médias, n°32, 2019.
  • « La créativité dans la production de fictions télévisées en France : une notion en trompe-l'oeil », Communiquer, n°21, 2017, co-auteur : Virginie Sonet.
  • « The challenges of adaptating the Quebecois television series Les Invincibles for broadcast in France », Canadian Journal of Communication, n°42.1, 2017, co-auteur : Katharina Niemeyer.
  • « Reporters : la politique en fiction », Politiques de communication, n°7, PUG, 2016.
  • « Les enjeux des dispositifs transmédia dérivés des séries télévisées », Télévision, n°5, CNRS Editions, 2014.

Publications

  • « Le label « Création Originale » de Canal+ : une stratégie de marque au service d’un renouvellement de la fiction sérielle », Contemporary French Civilization, numéro thématique dir. Christopher Tunstil Meir, co-auteurs : J. David, V. Sonet, (en cours).
  • « Recréer un accompagnement de la réception au sein dispositifs de visionnage asynchrone. Le cas de la série 13 Reasons Why sur Netflix », Communiquer,  numéro thématique dir. C. Delaporte, Q. Mazel, (en cours).
  • « Trepalium : quand une série dystopique participe de la dramaturgie des problèmes publics », Quaderni, numéro thématique dir. C. Passard, C. Leconte, (en cours).
  • « La série télévisée, tribune alternative pour des « scénaristes particulièrement concernés » », Questions de communication, numéro thématique dir. P-Y Connan, G. Le Saulnier, B. Verdier, (en cours).

Enseignements

  • M2 – Economie du numérique et création – IFP ; Université Paris 2 Panthéon-Assas – 2019-2020
  • M2 – Techniques d'enquête sociologique sur les publics – IFP ; Université Panthéon-Assas – 2017-2018
  • M2 – Médias, publics et cultures numériques – IFP ; Université Panthéon-Assas – 2014-2015
  • M1 – Médias et médiatisation de la politique en Europe – 2017-2019
  • M1 – Projet tutoré en communication politique et publique – Université Paris-Est Créteil – 2017-2019
  • M1 – Publics et pouvoirs des médias – IFP ; Université Panthéon-Assas – 2016-2017
  • M1 – Communication politique numérique – Université Paris-Est Créteil – 2017-2018
  • Master FC – Médias et médiatisation de la politique en Europe – Université Paris-Est Créteil – 2017-2018
  • L3 – Veille numérique – Université Paris-Est Créteil – 2018-2019
  • L3 – Atelier d’expression écrite et orale – IFP ; Université Paris 2 Panthéon-Assas – 2013 -2014
  • LP – Conduite de projet en communication – Université Paris-Est Créteil – 2017-2019
  • LP – Connaissance des publics de l’audiovisuel – LPCAM ; Université Paris Nanterre – 2019-2020
  • LP – Atelier d’écriture journalistique –  Université Paris-Est Créteil – 2017-2019
  • L1 – Atelier de construction de projet professionnel – Université Paris-Est Créteil – 2018-2019

Financements/ prix

  • 2011-2014 : Contrat doctoral ; Université Paris 2 Panthéon-Assas
  • 2017-2019 : ATER ; Université Paris-Est Créteil
  • 2019-2020 : Post-doctorat ; Chaire Audiovisuel & Numérique ; Université Paris 2 Panthéon-Assas

Projets collectifs/ autres responsabilités

2013-2016 : Représentante élue (titulaire) des doctorants du CARISM auprès de l’école doctorale (ED455)