Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Anne-Priscille Desbarres

Anne-Priscille Desbarres

Anne-Priscille Desbarres
Thèse : « La perte de légitimité de la parole des chercheurs en sciences humaines et sociales dans le débat public (2000-2020) : causes et enjeux » sous la direction de Rémy Rieffel

Questionnement

Peut-on parler aujourd’hui d’une perte effective de la légitimité de la parole publique du chercheur dans les médias traditionnels français, et quelles en sont les causes ? Quel rapport notre société entretient-elle au savoir institutionnalisé ? Quels enjeux sociaux cette perte de légitimité des chercheurs dans les médias soulève-t-elle ?

Thèmes de recherche

Monde universitaire – Statut social de l’intellectuel - Institutionnalisation - Légitimité et légitimisation – Réseaux sociaux et horizontalisation ; nouveaux médias – Médiatisation et communication politique - Politisation

Mémoire (s) de recherche

Mémoire effectué sous la direction de Madame Marie-Pierre Rey (Paris I, SIRICE).
Sujet : "Des montagnes niçoises à l'oreille du tsar. Le parcours d'Alexandre Michaud de Beauretour : mythes, réalité et constructions identitaires (1771-1841)"
 

Publications

1)    "Evo Morales et le moralismo : entre phénomène politique et mutations socio-économiques durables en Bolivie", 19 oct. 2019, Le Grand Continent
Description de la publication: Synthèse du « moment evista », entre recomposition politique et transition socio-économique, qui tente de cerner les caractéristiques du « moralismo » à la veille des présidentielles boliviennes.
2)    "Alexandre Michaud de Beauretour : des montagnes niçoises à l'oreille du tsar, récit d’une héroïsation inachevée, 1771-1841", 1 mai 2018, Bulletin IPR (n°47)
Description de la publication: Ingénieur et militaire sarde entré au service du tsar Alexandre Ier, tour à tour stratège lors de la campagne de Russie, et diplomate informel lors de la période des Congrès, Alexandre Michaud s’impose comme une figure complexe. Conseiller du tsar, protecteur indirect du Piémont, c’est encore lui qu’Alexandre Ier envoie auprès du pape Léon XII en 1825, négocier une réunification des Églises d’Orient et d’Occident. L’étude de sa vie nous place dans les pas d’un héros national, devenu héros de roman.