Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Ne nous libérez pas, on s'en charge

Ne nous libérez pas, on s'en charge

Publications
Ne nous libérez pas, on s'en charge
livre Pavard

Bibia Pavard, enseignante chercheuse au Carism, publie avec deux autres historiennes issues de générations différentes un livre déterminant sur l’histoire des mouvements féministes en France

Ne nous libérez pas, on s'en charge
Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours

Bibia PAVARD, Florence ROCHEFORT, Michelle ZANCARINI-FOURNEL

La Découverte, août 2020, 750 pages.

Comment les féminismes ont-ils émergé en France ? Doit-on parler de « féminisme bourgeois » ? Quels liens ont existé entre féminismes et socialismes ? Y a-t-il eu des féminismes noirs ? Les féministes étaient-elles toutes colonialistes ? Existe-t-il des féminismes religieux ? Comment s’articulent mouvements lesbien, gay, trans et mouvements féministes ? Quel a été le rôle du féminisme institutionnel ? Qu’est-ce qui est nouveau dans les groupes féministes aujourd’hui ? Qu’est-ce que révèle #Metoo sur la capacité des femmes à se mobiliser ?
Ce livre entend fournir quelques clés indispensables afin de penser les féminismes d’hier et d’aujourd’hui à la lumière des grands défis contemporains, des inégalités sociales, raciales et de genre. Cette sociohistoire renouvelée des féminismes rend compte des stratégies plurielles déployées par les femmes et les hommes féministes qui ont combattu les inégalités entre les sexes et l’oppression spécifique des femmes, de la Révolution française à nos jours.

Veuillez trouver ci-dessous la table des matières:

Prologue. Pour une histoire renouvelée des féminismes en France
I / Une quête d’émancipation à l’ère des révolutions (1789‑1871)
I. « Aux armes citoyennes ! » (1789‑1804)

1. De la cause des Noirs à la cause des femmes
2. Des femmes en mouvement dans l’espace public et politique
3. Des « citoyennes sans citoyenneté »
4. Des hommes antiféministes (et quelques féministes)
5. « Du pain et la Constitution »
II. Les féministes saint-simoniennes (1832‑1834)
1. Le saint-simonisme et la doctrine de Prosper Enfantin
2. Vers l’affranchissement des femmes par elles-mêmes
3. La liberté d’aimer en débat
III. L’espoir égalitaire de 1848
1. Une démarche collective de « sœurs »
2. Convergence entre féminisme républicain et féminisme socialiste
3. Revendiquer ses droits : économiques, éducatifs, politiques
4. L’antiféminisme de 1848
IV. Le renouveau politique de 1868‑1869 et l’expérience du mouvement communaliste
1. Le débat sur le travail des femmes et le début d’un mouvement des femmes
2. Les communardes
3. Louise Michel : icône féministe et révolutionnaire
II / « Le droit prime la force ! » Féminismes et universalisme républicain en question (1871‑1944)
V. Le mouvement pour les droits des femmes, féminismes et République (1871‑1889)

1. L’opposition entre droits civils et droits politiques
2. Féminisme et renouveau du mouvement ouvrier
3. Priorité aux droits politiques, Hubertine Auclert en action
4. Le « féminisme colonial » d’Hubertine Auclert en Algérie
5. République et idéologie de genre : les critiques féministes
6. La naissance d’un féminisme philanthropique
VI. Femmes nouvelles et émancipation à la Belle Époque
1. Effervescence militante et presse florissante
2. Femmes nouvelles et autonomie personnelle
3. S’émanciper par le travail
4. L’autonomie féministe en question : bourgeoises et ouvrières, socialisme et syndicalisme
5. Les débats autour des questions coloniales
6. L’unité autour du suffrage des femmes
7. Féminismes de guerre
VII. « La lutte pour le suffrage continue ! » Féministes parlementaires, féministes noires et féministes coloniales (1918‑1944)
1. Des journaux féministes à l’avant-garde
2. Les femmes doivent voter ! Pour un suffragisme d’action directe
3. Rencontres improbables entre colonisés et féministes blanches
4. « À nos sœurs indigènes… le meilleur de notre affection. » L’action controversée des féministes de la métropole et des colonies
5. Une culture transnationale : des féministes noires à la négritude
6. Femmes, féministes et Front populaire : un rendez-vous manqué
7. La négritude au féminin, les féministes et le régime de Vichy
III / « La révolution sera féministe ! » Libération et autonomie (1945‑1981)
VIII. Un renouveau féministe entravé (1944‑1960)

1. Une Libération en demi-teinte
2. Continuer le combat ? Le devenir des associations féministes après guerre
3. Militer pour les femmes et leurs droits en situation coloniale
4. L’impact de Simone de Beauvoir
5. Revendiquer une maternité consentie
IX. Le moment 68 des féministes
1. « Tendre aux femmes un miroir à mille faces »
2. Le Mai-juin 68 des féministes
3. Libération des femmes, année zéro ?
4. D’un vaste mouvement pour l’avortement libre et gratuit aux lois Veil
X. « Notre corps, nous-mêmes »
1. Lutter contre le viol et les violences
2. Corps, nature et création
3. Féminisme, lesbianisme et sexualités
4. Les voix des féministes « de couleur »
XI. La diffusion d’une culture féministe en rhizomes
1. Culture féministe et cultures partisanes
2. Féminismes et médias
IV / « Féministes tant qu’il le faudra ! » (1981‑2020)
XII. L’institutionnalisation du féminisme

1. Les années Roudy : féminisme institutionnel et féminisme subventionné
2. Le mouvement pour la parité en politique
3. Les études féministes/sur les femmes à l’université
XIII. Encore féministes au XXIe siècle
1. Nouvelles et anciennes : le mouvement féministe des années 1990
2. Les fractures des années 2000
3. Politisation des questions sexuelles et controverses entre féministes
4. À la recherche de nouveaux féminismes
5. Le moment #MeToo
Bibliographie
Index.