Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Doctorantes invitées au Carism

Doctorantes invitées au Carism

Équipe
Doctorantes invitées au Carism

Le laboratoire a la chance de pouvoir accueillir des doctorantes et doctorants étrangers pour des séjours de recherche

Viviane HARKORT, accueillie au Carism pour un séjour de recherche du 1er septembre au 20 décembre 2021, doctorante de l'Université de Brême, ZeMKI

Projet : L'Allemagne et la France sont liées par une histoire et une culture commémorative comme pratiquement aucun autre « couple » de pays européens. Autrefois marquées par l'hostilité, les relations entre ces nations voisines se caractérisent désormais par une interaction conciliante, d'où est née une intense transnationalité politique, économique, sociale et socioculturelle. Il est dans ce cadre d'autant plus surprenant que la France ait été largement négligée en tant qu'intérêt de recherche dans les Sciences de l’Information et de la Communication allemandes.
Ceci est particulièrement vrai pour la recherche en journalisme – un journalisme qui a beaucoup changé avec la numérisation et les médias sociaux. Or, ce sont précisément ces acteurs et actrices journalistiques qui se déplacent entre l'Allemagne et la France et qui apportent leur contribution au couple franco-allemand. Par conséquent, l'objectif de mon projet de thèse est de combler cette lacune de la recherche. L'accent y est mis sur les acteurs et les actrices journalistiques transnationaux, par exemple des correspondant(e)s, des étudiant(e)s suivant des cours de journalisme franco-allemands et des acteurs collectifs tels que le Saarländischer Rundfunk. Plus précisément, je m'interroge sur leurs identités professionnelles et les conditions qui cadrent leur travail journalistique. L'accent est également mis sur les dynamiques et les discours contre les médias des deux côtés du Rhin et leur perception par les journalistes travaillant dans un contexte transnational. Comment les journalistes allemand(e)s et français(es) travaillent-ils/elles face à la haine médiatique et au populisme dans les deux pays ? La méthodologie du projet est basée sur des entretiens approfondis avec des journalistes des deux pays, l'Allemagne et la France.

Rebecca BOTELHO PORTELA DE MELO, accueillie au Carism en séjour d’étude du 1er septembre 2021 au 28 février 2022, doctorante de l’université fédérale de Pernambuco (Brésil)
Projet : « L’accueil de l’oeuvre de Pierre Bourdieu dans la sociologie de la communication brésilienne : Pensée des relations entre la France et le Brésil dans le contexte croissant de hégémonie étatsunienne. » Pour sa réalisation, je vais exploiter les archives du Fonds « Pierre Bourdieu » et interviewer un certain nombre de chercheurs français qui ont joué un rôle central dans la mobilisation, pour étudier les médias et la communication, des outils scientifiques développés par Bourdieu.