Accueil » Manifestations Scientifiques » Conférences ponctuelles

Journée d'études "Effondrement"

L’effondrement : figures et performances de l’événement

Journée d’études CARISM (EA 2293) – Paris 2

Sous la responsabilité de Tanguy Bizien

Jeudi 7 mars 2013 - 9 h -18 h
Université Panthéon Assas - Centre Vaugirard 1
391 rue de Vaugirard – 75015 Paris

Salle de conférences

Cadrage

Le terme d’effondrement s’associe immanquablement à des événements historiques récents où les médias participent à la diffusion de l’information ainsi qu’à l’écriture de l’histoire : chute du mur de Berlin, attentats du World Trade Center. On peut aussi penser à des images porteuses de représentations symboliques qui fondent une iconographie médiatique ayant trait à des enjeux politiques et civilisationnels majeurs : fonte des glaces, Bouddhas de Bâmiyân. En dehors de ces écroulements, l’effondrement touche l’individu lui-même comme l’illustre le film amateur de l’assassinat du Président Kennedy à Dallas ou même le déclin de célébrités guetté par la presse people. Cet ensemble hétérogène participe d’une culture visuelle contemporaine mise en forme par les médias (presse, télévision, internet), et reprise par les arts visuels (cinéma, photographie, art vidéo…). En dehors du champ visuel, le terme est fortement connoté depuis la crise américaine des subprimes de 2007 et caractérise des phénomènes plus difficilement représentables – krach boursier, crise financière et économique – dont les signes peuplent pourtant l’ensemble de nos récits d’information. 


A l’instar de l’événement, l’effondrement induit une rupture propre à engendrer quelque chose de neuf tout en agissant sur les représentations du passé. Par ailleurs, le processus d’effondrement lui-même, enregistré et répété à l’envi par les médias, permet de réfléchir à la nature d’un phénomène qui échappe à l’entendement et qui nécessite de nouveaux cadres d’interprétation.


Différentes thématiques

-    Approche théorique de l’événement à partir des représentations médiatiques de l’effondrement. Temps et histoire de l’effondrement.

-    Récits médiatiques, images et croyances. La médiatisation de l’effondrement permettrait de comprendre l’événement dont il constitue le centre d’attraction.

-    A partir des performances de l’effondrement, on peut penser la performance des images médiatiques au sein des arts visuels. La réitération de l’effondrement au cinéma, en photographie, au sein d’installations, dans l’art vidéo, en architecture ou en sculpture comme retour de l’évènement.


Comité scientifique

Tanguy Bizien, Katharina Niemeyer, Frédéric Lambert.

 

Centre d'Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias - Institut Français de Presse
5/7, avenue Vavin - 75006 PARIS | Tél. : + 33 (0) 1 55 42 50 21