Accueil » CARISM » Domaine de recherche

Axe 1 2014-2018

AXE 1 : LE JOURNALISME EN RECONFIGURATION

Co-responsables : Rémy Rieffel et Jean-Baptiste Legavre

avec Agnès Granchet, Rémy Le Champion et Arnaud Mercier

Sous l’effet de la généralisation des technologies numériques dans la production, la distribution et la consommation de l’information, le monde du journalisme est en proie à de profonds bouleversements. Ses
activités traditionnelles sont remises en cause par l’arrivée « d’infomédiaires » (fournisseurs d’accès, moteurs de recherche, réseaux sociaux) et par la concurrence d’amateurs. L’identité professionnelle des
journalistes s’en trouve ébranlée : ils ne détiennent plus le monopole de l’information et se voient contraints de redéfinir ce qui fait leur spécificité dans nos sociétés.

Afin de saisir l’ampleur de ces bouleversements en cours et leurs incidences, nous proposons de privilégier trois axes de recherche :

1 - L’EVOLUTION SOCIOGRAPHIQUE DE LA PROFESSION

Dans la continuité des travaux menés depuis 1990 par l’IFP en liaison avec la Commission de la Carte (CCIJP), il s’agit de poursuivre les études qui portent :

- sur les transformations du groupe professionnel (enquêtes décennales pouvant devenir quinquennales) sur le profil sociodémographique des journalistes titulaires de la carte ;

- sur le suivi longitudinal de cohortes échantillonnées de nouveaux titulaires de la carte (1990, 1998, 2008, 2013,...).

Ces données permettent de suivre, sur la durée, les transformations qui affectent les conditions d’entrée sur le marché du travail, les trajectoires professionnelles (allers-retours entre le journalisme et d’autres
activités professionnelles), les dispositifs de formation (écoles reconnues et non reconnues).

On s’attachera ensuite à analyser les nouveaux espaces professionnels investis par les journalistes ainsi que la diversification des activités qui sont aujourd’hui les leurs (travail multitâches et multisupports).

On s’interrogera enfin sur l’impact produit par ces mutations sur le cadre juridique dans lequel s’exercent ces activités (statut des entreprises, statut des journalistes) ainsi que sur les normes déontologiques mises
en oeuvre par les professionnels de l’information et de la communication.

2 - LA PERMANENCE DE FIGURES DE « JOURNALISTES HYBRIDES »

Dans le prolongement des deux premiers axes de recherche, on s’attachera à analyser plus particulièrement quelques figures du journalisme à la croisée de plusieurs sphères d’activité en les restituant à chaque fois dans une perspective diachronique.
Seront notamment étudiées les transformations du journaliste-écrivain, du journaliste-intellectuel, du journaliste-expert, du journaliste-communicant, etc. L’observation des liens tissés par ces journalistes avec d’autres sphères professionnelles devrait permettre de mieux saisir le poids des relations informelles (notamment dans le cadre du rapport aux sources), le métissage progressif des savoirs et des pratiques, les nouvelles formes d’écriture journalistique.

3 - L’ESSOR D’UN JOURNALISME DE LA DEMANDE

Sous la pression des « infomédiaires » et de nouveaux médiateurs qui mêlent fonction d’information et fonction marketing (gestionnaires de sites d’information de service, de sites d’information générale avec extension vers des réseaux sociaux, des blogs, etc.), les marchés d’information se reconfigurent. On assiste progressivement à l’essor de ce qu’on peut appeler un journalisme de la demande.
On tentera d’abord d’identifier les stratégies adoptées par les rédactions face à ces nouveaux marchés, les nouvelles formes du marketing éditorial, les nouveaux modèles d’affaires des médias.

 

 

Séminaire CARISM

Décoder des codes


Consultez le site de l'IREC

http://irec.u-paris2.fr/

Centre d'Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias - Institut Français de Presse
5/7, avenue Vavin - 75006 PARIS | Tél. : + 33 (0) 1 55 42 50 21